Nouvelles recettes

Les aliments « bio » sont-ils sans valeur ? Pas sur ta vie!

Les aliments « bio » sont-ils sans valeur ? Pas sur ta vie!

L'Université de Stanford vient de publier une étude disant que la littérature "manque de preuves solides" que les aliments biologiques sont plus nutritifs que leurs homologues conventionnels. Certains d'entre vous se reprochent probablement d'avoir échangé leur enfant contre cette précieuse tomate biologique cultivée localement que vous avez achetée la semaine dernière chez Whole Paycheck, tandis que les agriculteurs conventionnels font la danse "Told-You-So".

Y a-t-il encore une raison de manger bio malgré l'étude ? Oui, il y en a – et cela a tout à voir avec la santé, malgré les scientifiques de Stanford. Malgré les gros titres des principaux journaux, les aliments biologiques sont meilleurs pour vous. Et voici pourquoi :

1. PESTICIDES Selon l'étude, les chercheurs ont découvert que 38 % des aliments non biologiques étudiés contenaient des résidus de pesticides. Ceci est en comparaison avec 7% trouvé dans les produits biologiques. Les chercheurs ont essentiellement fait caca sur les effets des pesticides, car même les niveaux les plus élevés étaient inférieurs à ce qui est considéré comme accepté par l'Environmental Protection Agency. Mais ce que les chercheurs n'ont pas abordé, ce sont les effets potentiels à long terme des pesticides.

Leur étude la plus longue n'a duré que deux ans. La plupart des cancers et autres maladies associés à l'exposition aux pesticides mettent beaucoup plus de temps à se manifester. Et si vous avez des enfants, vous devriez être particulièrement inquiet, car les pesticides affectent plus les enfants que les adultes en raison de leur poids corporel plus faible, donc même une exposition inférieure aux niveaux d'EPA pour les adultes pourrait être menaçante pour les enfants. Les pesticides provoquent également une réaction en chaîne à travers les écosystèmes en empoisonnant l'ensemble de la chaîne alimentaire. Et en apprenant à résister aux pesticides, ironiquement, les parasites deviennent plus chaleureux. Dans une version paysanne de la course aux armements nucléaires, l'utilisation massive de pesticides encourage la résistance des organismes aux pesticides, ce qui à son tour ne fait qu'encourager une utilisation plus intensive des pesticides sous une autre forme.

2. ANTIBIOTIQUES Bien que les chercheurs aient reconnu l'exposition aux antibiotiques qui lacent les viandes et la volaille non biologiques comme une raison pour devenir biologique, ce qu'ils n'ont pas expliqué, ce sont les effets que la viande contenant des antibiotiques vendue dans la plupart des épiceries peut avoir sur les bactéries résistantes aux antibiotiques. . Actuellement, 80% de tous les antibiotiques utilisés aux États-Unis sont destinés au bétail. Et la plupart de ces antibiotiques ne guérissent pas Elsie la vache de sa méchante grippe : ils sont utilisés pour favoriser la croissance ou le rendement (par exemple, la production de lait ou de viande). Cette utilisation généralisée des antibiotiques dans les fermes et les ranchs n'a fait qu'augmenter la quantité de bactéries résistantes aux antibiotiques qui peuvent potentiellement nous infecter tous.

Selon le Les propres rapports de la Food and Drug Administration des États-Unis, les viandes communes, telles que la poitrine de poulet, la dinde hachée, le bœuf haché et les côtelettes de porc ont connu des augmentations de 26,6 %, 55,3 %, 11,5 % et 17,5 %, respectivement, d'E. coli résistant à trois classes d'antibiotiques. Et c'est juste E. coli; attendez de voir les chiffres pour Salmonella. Jusqu'à ce que la FDA se mobilise pour interdire ou réduire considérablement l'utilisation sous-thérapeutique des antibiotiques, la seule assurance que nous ayons contre la vague croissante de résistance aux antibiotiques est le pouvoir des consommateurs. S'il y a un marché en croissance pour la viande sans antibiotiques, alors les fermes se rendront compte qu'il y a un marché pour cela. Oui, cela signifie que vous devrez payer plus cher votre viande, mais voulez-vous voir la salmonelle devenir le prochain virus Ebola ? Ce n'est que par une action collective que nous pourrons arrêter ce cauchemar de santé publique. Se fier au végétalien d'à côté ne fera pas l'affaire.

3. L'ENVIRONNEMENT Bien qu'il y ait beaucoup de gens qui soutiennent ce point, je pense que cela vaut la peine de le répéter. Les méthodes utilisées pour l'agriculture biologique protègent la fertilité des sols. N'importe quel agriculteur vous dira que la clé de la culture se trouve dans le sol. Aucun sol n'égale aucune ferme. En utilisant des pratiques de labour destructrices et la monoculture, l'agriculture conventionnelle non seulement dénude et érode les sols des bactéries saines et des nutriments nécessaires à la croissance des cultures, mais garantit que pour les prochaines générations, elles dépendront des engrais pour obtenir le même rendement. Le ruissellement des engrais des fermes industrielles a été impliqué dans une pollution qui non seulement empoisonne l'eau potable des résidents, mais crée également des « zones de mort » (ou eutrophisation) dans les plans d'eau. L'agriculture biologique garantit que les nutriments ne sont pas retirés du sol. Et un sol plus sain signifie moins de pollution de l'eau, moins d'érosion et, souvent, de meilleurs rendements.


Des histoires vraies de femmes inspirantes qui mangent à la manière des bébés !

Juste pour vous montrer à quel point cela peut changer votre vie de manger The Food Babe Way, j'ai pensé partager avec vous certains des courriels incroyables que j'ai reçus récemment. Chacune de ces femmes a des histoires inspirantes à raconter sur la transformation qu'elles ont vécue dans leur corps et leur santé lorsqu'elles ont cessé de manger des aliments transformés pleins d'additifs et ont rempli leurs assiettes de vrais aliments nutritifs à la place ! En lisant leurs histoires, je suis sûr que vous vous reconnaîtrez dans certaines d'entre elles - je sais que oui !


Qu'est-ce que le ‘petit-déjeuner’ ?

Mais d'abord, clarifions ce que signifie « petit-déjeuner ». En termes simples, c'est le premier repas de la journée, celui avec lequel vous rompez le jeûne de la nuit. Donc, peu importe l'heure à laquelle vous le mangez, si c'est votre premier repas de la journée, cela s'appelle le petit-déjeuner.

Cela étant dit, vous pouvez manger n'importe quoi pour votre premier repas de la journée. Cependant, lorsque les gens veulent des idées de "petit-déjeuner", ils se réfèrent davantage à la signification émotionnelle de ce premier repas de la journée, qui est généralement liée à un goût ou à une texture familière, qui nous aide à recréer une expérience positive.

Dans cet esprit, j'ai décidé de préparer un tour d'horizon des petits déjeuners sans lectine les plus réconfortants que vous puissiez prendre lorsque vous suivez le mode de vie du paradoxe végétal. Les aliments sans lectine, s'ils sont combinés et cuits de manière appropriée, feront de délicieux et beaux repas. Je suis le mode de vie du paradoxe végétal depuis près de 4 ans maintenant. Et toutes ces idées de petit-déjeuner sans lectine sont mes petits-déjeuners préférés approuvés par le paradoxe végétal.


Nettoyage de printemps de ces 6 articles à abandonner pour une cuisine saine et un mode de vie plus sain

1) Contenants alimentaires en plastique

Saviez-vous qu'une étude a révélé qu'une personne moyenne ingère 5 grammes de plastique chaque semaine ? Pas exprès, mais à travers nos aliments, notre eau et même dans l'air que nous respirons. Abandonnez vos contenants alimentaires en plastique pour une option en verre plus saine. La commodité des plastiques ne vaut pas les risques pour la santé. Le plastique est devenu si omniprésent dans nos vies avec les risques pour la santé trop courants des produits chimiques perturbateurs endocriniens qu'ils contiennent. Les perturbateurs endocriniens imitent les hormones et ont été liés au cancer du sein, au cancer des testicules, à l'infertilité, à l'obésité et aux retards de développement. Tout ce qui perturbe vos hormones naturelles est préjudiciable à votre bien-être général.

Lorsque les produits en plastique se décomposent à cause du chauffage, du refroidissement ou en vieillissant, ces produits chimiques s'infiltrent dans vos aliments. Nettoyez-les de votre placard et ne faites jamais chauffer vos aliments dedans, surtout au micro-ondes. En parlant de micro-ondes, c'est notre prochain article à abandonner pour une cuisine plus saine.

2) Le micro-ondes sale

Envoyez ce micro-ondes au recycleur de produits électroniques et passez à un four grille-pain. Vous pourriez être surpris de ne pas trouver de micro-ondes chez moi ou dans nos bureaux. Nous utilisons des fours grille-pain pour réchauffer nos déjeuners et restes. Non seulement les aliments ont meilleur goût, mais ils protègent également certains des nutriments contenus dans vos aliments préférés. Si je mange du brocoli, je veux tous les composants nutritionnels que je peux obtenir.

3) Aliments hautement transformés

Ainsi, vous avez peut-être commencé à acheter des aliments plus sains, mais il se peut que vous ayez encore beaucoup d'aliments hautement transformés dans le garde-manger ou les armoires de cuisine. Jetez-les s'ils sont périmés ou donnez-les s'ils ne le sont pas. Adoptez un mode de vie sain et débarrassez-vous de toute tentation des aliments transformés pratiques. Les aliments transformés sont remplis d'OGM, de produits chimiques et d'autres ingrédients inflammatoires. Faites de la place sur votre étagère et dans votre vie pour des options plus saines.

4) Assaisonnements malsains

Lorsque vous améliorez votre réfrigérateur et votre garde-manger avec des aliments plus sains, ne négligez pas l'armoire à épices. Vous pourriez être surpris d'apprendre que le support à épices peut contenir des produits chimiques et du sucre qui peuvent se faufiler dans votre alimentation. Il n'y a pas de place pour les épices toxiques dans une cuisine saine.

Si vous n'avez pas remplacé votre sel de table par du sel de mer celtique ou du sel de mer de l'Himalaya, commencez par là. Le sel a tellement d'avantages pour la santé s'il n'a pas les produits chimiques ajoutés. Améliorez vos épices les plus courantes avec des épices biologiques, abandonnez les plus suspectes et surveillez également les étiquettes de vos assaisonnements. Il pourrait y avoir des exhausteurs de goût, des colorants artificiels, des conservateurs et d'autres produits chimiques synthétiques ainsi qu'une quantité alarmante de sucre dans de nombreux assaisonnements.

Ne sabotez pas votre alimentation saine avec des produits chimiques nocifs et des sucres ajoutés ! La meilleure façon de savoir ce qu'il y a dans vos assaisonnements est de faire le vôtre avec des épices biologiques de qualité. Trouvez quelques-uns de nos favoris dans notre section de recettes saines pour vous aider à démarrer.

5) Ustensiles de cuisine malsains

Il est également temps de recycler cette batterie de cuisine antiadhésive qui est toute rayée dans votre placard et de la remplacer par une batterie de cuisine plus saine comme la céramique, l'acier inoxydable, le verre ou la fonte. Chaque fois que vous utilisez ce téflon rayé ou d'autres ustensiles de cuisine antiadhésifs, des produits chimiques toxiques s'infiltrent dans vos aliments.

Ces produits chimiques ont été liés à l'inflammation, aux retards de développement, au cancer et à un certain nombre d'autres risques potentiels. Découvrez nos options de batterie de cuisine plus saines préférées pour des idées sur la façon de faire une mise à niveau percutante. Vous utilisez trop souvent votre batterie de cuisine pour utiliser des batteries de cuisine toxiques !

6) Nettoyants toxiques

On ne peut pas parler de ménage de printemps sans parler de nettoyants toxiques. Assurez-vous de nettoyer avec des nettoyants non toxiques ! De nombreux nettoyants populaires contiennent des produits chimiques nocifs pour les humains et nocifs pour l'environnement. Vos produits de nettoyage de printemps ne devraient pas être toxiques pour votre santé, mais de nombreux produits chimiques trouvés dans les nettoyants courants ont été liés à l'asthme, au cancer, aux problèmes de reproduction, et la liste est longue.

Ce n'est pas parce que les produits chimiques nocifs ne figurent pas sur la bouteille qu'ils ne se trouvent pas dans vos nettoyants quotidiens. Il n'y a aucune exigence de la FDA concernant l'étiquetage de vos produits de nettoyage. Certains de ces produits chimiques ont été interdits dans l'Union européenne mais sont toujours utilisés aux États-Unis. Découvrez-en plus sur les produits chimiques potentiels dans vos fournitures et les alternatives plus saines pour les éviter dans notre article.


100 jours de vrais aliments : pourriez-vous le faire ?

Il y a quatre ans, Lisa Leake, maman de Caroline du Nord, et sa famille se sont lancées dans ce qui semblait être un défi impossible : manger uniquement de la nourriture "réelle" pendant 100 jours. De nombreux repas et un blog très réussi plus tard Lisa a publié son premier livre de cuisine, le best-seller instantané 100 jours de vrais aliments : comment nous l'avons fait, ce que nous avons appris et 100 recettes simples et saines que votre famille adorera. Récemment, nous avons interrogé Lisa sur le défi et sur la façon dont le reste d'entre nous peut commencer à manger plus de vrais aliments.

Qu'est-ce qui vous a inspiré pour lancer votre défi 100 jours de vrais aliments ?En 2010, j'ai eu le réveil de ma vie lorsque j'ai vu Michael Pollan parler de "d'où vient notre nourriture" Oprah. Cela m'a fait réaliser que beaucoup d'aliments que je pensais être sains étaient en fait hautement transformés. J'ai ensuite complètement remanié le régime alimentaire de ma famille et j'ai décidé de créer un engagement (et un blog à ce sujet) pour attirer l'attention sur la dépendance de tant d'Américains à l'égard des aliments transformés. Je pensais que si nous prouvions que cela pouvait être fait, d'autres pourraient emboîter le pas.

Qu'est-ce que la « vraie nourriture » ?Nous avons élaboré un ensemble de règles qui, selon nous, nous aident à définir la vraie nourriture :

  • Pas de farine blanche (ou de grains raffinés)
  • Sans sucre (ni aucun édulcorant raffiné ou artificiel)
  • Rien dans un emballage avec plus de 5 ingrédients
  • Pas de viande d'élevage industriel
  • Rien de frit
  • Pas de restauration rapide

Et ton défi a été réussi ! Non seulement vous avez changé vos habitudes alimentaires familiales, mais vous avez également lancé ce qui est devenu une sorte de mission. Avez-vous toujours été intéressé par l'alimentation et la nutrition?

J'ai toujours été un amoureux de la nourriture et de la cuisine, mais JAMAIS de nutrition ! Avant notre véritable engagement alimentaire, je n'ai jamais acheté quoi que ce soit de biologique (du moins pas exprès), je n'ai jamais lu une étiquette d'ingrédient, je n'ai jamais fait de shopping dans un marché de producteurs et je n'ai jamais mangé un morceau entier de pain de blé entier (parce que je n'aimais pas le goût ). Une partie de la raison pour laquelle je voulais faire connaître notre histoire, c'est parce que je sentais que si je pouvais le faire, alors n'importe qui pourrait le faire !

Quelles sont les trois choses simples que les autres familles peuvent faire pour commencer à manger plus de vrais aliments ?Ma première suggestion est de commencer à lire les étiquettes des ingrédients. C'est la seule façon de savoir ce que contient vraiment votre nourriture et à quel point elle est hautement transformée. Deuxièmement, je recommanderais de passer à des produits à 100 % de grains entiers. Qu'on le veuille ou non, les céréales constituent la majorité du régime américain standard, c'est donc l'occasion de faire un changement et de le faire aller loin. Troisièmement, je commencerais à offrir à vos enfants plus de vrais aliments. En tant que parent, vous avez la plus grande influence sur le régime alimentaire de votre enfant, et la plupart du temps, ils vont simplement accepter ce qui est servi. Alors commencez à offrir beaucoup de fruits et légumes frais (et de préférence biologiques), et vos enfants pourraient bien vous surprendre.

La vraie nourriture doit-elle être bio ? La viande biologique par exemple peut être très chère.Organique est certainement un meilleur choix parce que vous savez qu'il est exempt de produits chimiques indésirables. Mais voici quelques conseils pour le rendre plus abordable. Réduisez votre consommation globale de viande (et même « étirez » la viande hachée en la mélangeant dans une boîte de haricots) pour la rendre plus abordable. Faites en sorte que les coupes de viande bon marché (comme le poulet entier, l'épaule de porc et la poitrine de bœuf) soient délicieuses dans votre mijoteuse. Utilisez la liste des douzaines sales pour décider quels produits frais acheter bio, rappelez-vous que les légumes bio surgelés sont souvent moins chers et tout aussi nutritifs que les produits frais, et n'oubliez pas que manger des produits conventionnels est bien mieux que de n'en manger aucun.

Qu'entendez-vous par « malbouffe biologique » ?L'industrie alimentaire est, bien sûr, là pour faire de l'argent et cela signifie capitaliser sur de nombreux mots à la mode "sains" comme biologique, naturel, sans gluten, etc. signifie qu'ils sont bons pour votre santé et pas hautement transformés.

Que dites-vous aux mamans occupées qui pensent que les aliments emballés sont leur seule option pour des repas rapides ?Je dirais qu'il vous appartient de donner la priorité à ce qui est important dans votre vie. Il est certain que vous trouverez et consacrerez du temps à toute activité suffisamment importante pour vous. Et même si préparer de la nourriture à partir de rien peut prendre plus de temps, vous pouvez impliquer vos enfants et vous sentir bien dans ce que vous leur donnez en conséquence. La nourriture que nous mangeons a un si grand impact sur notre santé, et apporter des changements positifs vaut largement l'effort à long terme.

Pouvez-vous nous présenter une journée échantillon de ce que mangent vos enfants ?Voici ce que ma fille de 9 ans dit être un "jour dans la vie" de ses repas : des céréales de blé à 1 ingrédient avec des baies fraîches et du lait entier pour le petit-déjeuner une soupe de tomates maison avec des nouilles de blé entier, un citron à grains entiers muffin aux framboises, et un sandwich aux pommes pour le déjeuner, du saumon teriyaki avec des nouilles de riz brun et un légume vert pour le dîner et un petit carré de chocolat noir pour le dessert. Nous mangeons également beaucoup de repas familiaux typiques que nous préparons à partir d'ingrédients de haute qualité comme des tacos, des spaghettis et des boulettes de viande, des pizzas, des macaronis au fromage et même de la crème glacée. En fait, de vraies versions de toutes ces recettes sont dans mon livre de cuisine !

Parlez-moi de votre livre.100 jours de vraie nourriture est une approche extrêmement réaliste de ce mode de vie et comprend toutes les ressources dont toute famille occupée a besoin pour commencer, y compris la façon d'embarquer les membres de votre famille réticents, un tableau et des images d'emballage de repas à l'école, et une liste de vraies substitutions alimentaires afin que vous puissiez convertir vos propres recettes à la maison. Le livre contient également 100 recettes faciles (qui sont pour la plupart nouvelles et pas sur mon blog) qui nécessitent des ingrédients simples que vous avez probablement déjà sous la main. Je pense que c'est exactement ce dont les familles ont besoin pour commencer. Il est important de se rappeler que faire de petits changements dans la bonne direction vaut mieux que rien et qu'il n'y a pas de meilleur moment pour commencer que maintenant !

Le livre se vend très bien. Pourquoi pensez-vous que l'idée de la vraie nourriture a touché une telle corde sensible chez les gens? Je pense que j'étais au bon endroit au bon moment avec mon livre. De plus en plus de gens se réveillent et réalisent que leurs garde-manger sont remplis d'aliments emballés hautement transformés et qu'il existe un meilleur moyen.


5 sur 11

Haricots et lentilles

Bien qu'ils ne soient pas un choix conventionnel aux États-Unis, les haricots et les lentilles sont une excellente source de protéines, de fer, de folate, de zinc et de manganèse pour toute la famille, y compris les bébés. Pour rendre les haricots et les lentilles adaptés aux bébés, faites-les tremper pendant quelques heures ou toute la nuit, égouttez, rincez et faites cuire jusqu'à ce qu'ils soient très tendres. Les lentilles rouges ne nécessitent pas de trempage car elles cuisent très vite. Réduire en purée les légumineuses bouillies ou laisser de la texture pour les bébés plus âgés. Ajoutez des haricots ou des lentilles aux soupes et aux ragoûts une fois que le bébé est prêt pour les plats composés.


Le régime Keto est-il sain ?

Quand j'avais 20 ans en surpoids, bouleversé et prêt à changer ma vie, j'ai fait un régime. Je ne me rendais pas compte à l'époque que les régimes ne produisent pas de résultats durables - pour mon corps, pour ma santé ou pour mon état mental. C'est pourquoi je pense qu'il est important de démystifier les dernières tendances alimentaires pour aider les gens à voir à travers les mensonges qu'ils promettent. L'une des plus grandes tendances dans le monde de l'alimentation en ce moment est KETO. Voici ce que j'ai découvert pour vous

Qu'est-ce que le régime Keto ?

Le mot “keto” vient du mot “ketosis”– – qui est un état métabolique dans lequel votre corps peut entrer pour brûler efficacement les graisses lorsque vous réduisez considérablement la quantité de glucides que vous consommez. Dans le régime Keto, il est typique que les graisses représentent environ 70% de ce que vous mangez. Votre régime alimentaire restant sur Keto est d'environ 15 à 25 % de protéines et 5 % de glucides. Ces quantités varient un peu d'une personne à l'autre, mais les glucides sont strictement limités à moins de 50 grammes par jour (certains doivent descendre jusqu'à 5-15 grammes pour atteindre la cétose). Pour mettre cela en perspective, une personne moyenne mange plus de 200 grammes de glucides (du sucre, des céréales, des fruits, etc.) par jour. La réduction des glucides est similaire à la première phase du populaire régime Atkins dans les années 90.

Il est courant que les gens perdent du poids de manière significative sur Keto –, surtout au début. Après quelques jours de régime Keto, votre corps entrera dans la cétose et commencera à brûler les graisses pour produire de l'énergie au lieu du glucose (glucides). Lorsque vous vous y tenez, vous changez radicalement la façon dont votre corps traite ces nutriments, ce qui entraîne une perte de poids sans fringales et une augmentation de l'énergie (1). (Du moins, c'est ce que la plupart des gens qui ont fait Keto en disent.)

Ça sonne bien jusqu'à présent, n'est-ce pas ?

Vous mangerez beaucoup d'aliments sains sur Keto… comme des avocats, du saumon sauvage, de l'huile de noix de coco et des légumes-feuilles. Lorsque Keto est bien fait, vous ne mangerez pas d'aliments transformés et mangerez beaucoup plus de légumes que la personne moyenne. Et vous arrêterez de manger du sucre. Manger trop de sucre est vraiment toxique pour le corps et malheureusement, il est très facile d'en faire trop. Le sucre peut être impliqué dans de nombreux cas d'obésité, de diabète de type 2, de maladie cardiaque et de cancer (2). C’est le lien caché de tant de douleur et de souffrance. Ainsi, le fait que le régime Keto aide les gens à se débarrasser du sucre (une substance hautement addictive) est INCROYABLE. Sur Keto, vous ne mangerez généralement pas non plus de viande à chaque repas, ce qui est meilleur pour la planète.

En plus de perdre du poids, Keto réduit l'inflammation dans le corps, peut combattre le cancer et peut être utilisé pour aider à gérer le diabète de type 2. Le régime Keto est utilisé pour traiter les symptômes de l'épilepsie chez les enfants depuis plus de 100 ans (3).

La bonne façon de faire Keto (et la mauvaise !)

Tout le monde sur Keto ne mange pas des aliments sains. Le régime n'est pas axé sur la source des ingrédients (biologiques, nourris à l'herbe, etc.) ou sur la valeur nutritive des aliments. Par exemple, vous pouvez manger des couennes de porc et du salami de ferme industrielle. Les produits animaux biologiques, nourris à l'herbe et non transformés sont BEAUCOUP plus sains que les versions conventionnelles, avec des acides gras oméga-3 plus sains et sans résidus d'antibiotiques, d'hormones artificielles et d'autres médicaments administrés à la plupart des animaux de ferme. Il est particulièrement malsain de manger des viandes transformées comme du salami avec des nitrates cancéreux et d'autres additifs risqués comme le BHT (4).

Il existe également des collations et des boissons Keto emballées remplies d'additifs transformés. Pour les sucrer sans glucides, ils utilisent souvent des alcools de sucre (érythritol, xylitol) ou pire encore, ils utilisent parfois des édulcorants artificiels comme le sucralose. Les alcools de sucre peuvent être faibles en glucides, mais ils sont fabriqués dans un laboratoire avec un processus de fermentation complexe (souvent à partir de maïs OGM) et la consommation peut faire des ravages sur la santé intestinale et causer des problèmes gastro-intestinaux (4). Le sucralose est un édulcorant artificiel lié à la leucémie et doit être évité à tout prix (4).

Vous trouverez également des additifs pour fibres comme la cellulose dans bon nombre de ces produits. Nous devrions obtenir nos fibres naturellement à partir de fruits, de légumes, de haricots, de graines, de grains entiers et non d'additifs de fibres transformés qui ont été fabriqués en laboratoire. L'industrie appelle ces «fibres fonctionnelles», mais elles ne fonctionnent pas dans votre corps de la même manière que les fibres dans les vrais aliments (5).

Keto peut être fait sainement (huile d'olive, avocats, noix, produits laitiers biologiques nourris à l'herbe) ou malsaine (bonbons sans sucre, fromage conventionnel, saucisses transformées et bacon). Il est beaucoup plus facile de faire ce dernier, mais la façon la plus efficace de faire Keto consiste à utiliser des aliments entiers cuisinés à la maison.

Même si vous faites Keto de manière saine, cela a ses inconvénients & #8230

Vous ne pouvez pas manger de fruits par exemple. Peut-être une petite poignée de baies par jour, mais c'est à peu près tout. Il existe une longue liste d'aliments sains que vous n'êtes pas autorisé à manger sur Keto si vous souhaitez rester en cétose, qui comprend presque tous les fruits, patates douces, lentilles, haricots, quinoa, riz brun et flocons d'avoine. Certains disent que vous pouvez manger quelques bouchées de fruits non Keto, comme 1/3 d'une banane par jour, mais ces aliments sains sont pratiquement interdits du régime Keto & #8230

Éviter ces aliments n'est pas gratuit ! Vous manquez de toutes les vitamines, minéraux et phytonutriments bénéfiques abondants dans certains des aliments les plus sains de la planète (6), ce qui peut entraîner des carences nutritionnelles au fil du temps. Vous réduisez considérablement votre apport en fibres, ce qui nuit à votre santé intestinale. Un intestin sain est crucial pour une digestion saine, une peau claire et un système immunitaire fort (7).

Le manque de fibres est l'une des raisons pour lesquelles les personnes sous Keto sont souvent constipées. L'autre raison est que vos niveaux d'électrolytes sont détraqués…

Pendant que vous êtes sur Keto, vos reins deviennent plus efficaces pour expulser l'excès de sodium et d'eau. Cela peut vous laisser déshydraté et constipé. Le potassium minéral s'épuise également, ce qui est essentiel pour une fonction cardiaque et musculaire saine. C'est pourquoi de nombreuses personnes sous Keto se complètent avec des suppléments d'électrolytes et des boissons (qui sont parfois fortement traitées avec des arômes, des couleurs et des édulcorants artificiels ajoutés).

Keto a d'autres effets secondaires pas si agréables & #8230

Presque tout le monde éprouve la grippe “Keto” pendant environ une semaine lors du démarrage de Keto. Vous vous sentirez fatigué, mal à la tête, nauséeux, étourdi et de mauvaise humeur pendant que votre corps s'habitue à brûler les graisses au lieu des glucides pour l'énergie. Cela se produit lorsque vous supprimez considérablement le sucre de votre vie et n'est pas dangereux pour une personne en bonne santé, mais vous découragera pendant quelques jours, et certaines personnes jettent l'éponge à ce stade parce que c'est si inconfortable.

Cela peut expliquer pourquoi le café est parfois consommé en excès sur Keto (pour compenser la perte d'énergie fournie par les glucides). Boire trop de café rend le corps acide et peut entraîner des problèmes de sommeil, ce qui peut vraiment se retourner contre vous.

Keto peut également vous donner une mauvaise haleine. “Keto Breath” se produit parce que l'acétone est un sous-produit de la cétose, qui est expulsé dans l'haleine, ce qui donne à votre haleine une odeur métallique et fruitée (8)

Les femmes sous Keto peuvent commencer à avoir des règles irrégulières ou leurs règles peuvent s'arrêter complètement. Ce n'est pas un effet secondaire sain ou sans danger et doit être évalué par un médecin si cela vous arrive.

Et si vous vouliez tricher avec un régime Keto ? Pas si vite…

Il est facile de sortir votre corps de la cétose si vous mangez une bouchée de trop de la mauvaise chose. Avoir une deuxième portion de patates douces au dîner ou trop de myrtilles dans votre smoothie pourrait bien le faire. Même manger trop de viande peut vous faire reculer pendant des jours pour retomber dans la cétose. Les «gâteries» Keto à base de certains alcools de sucre peuvent faire augmenter la glycémie chez certaines personnes (mon père diabétique en a fait l'expérience). Keto autorise à peine toute « tricherie » et est très strict pour cette raison. Une fois que la tricherie vous fait sortir de la cétose, cela peut prendre 1 à 3 jours pour y revenir, au cours desquels les envies de glucides montent en flèche. Vous devez donc être très diligent et très prudent lorsque vous comptez chaque macro pour vous assurer que vous mangez la bonne quantité de protéines, de glucides et de graisses. Si vous aimez parfois vous faire plaisir, Keto n'est pas pour vous.

Sortir de Keto est un cauchemar !

La plupart des experts recommandent de ne pas faire Keto pour toujours (9), donc à un moment donné, vous voudrez vous en éloigner et vous ne voudrez pas reprendre tout votre poids lorsque vous le ferez. Il existe une manière très spécifique de sortir de la cétose, dont tout le monde n'est pas conscient, comme oublier de réduire l'apport en graisses lors de l'ajout de glucides. Revenir directement à la consommation de fruits, de flocons d'avoine et d'autres glucides sains gain de poids après avoir limité les glucides pendant une période prolongée, ce qui conduit à un cycle sans fin de régimes extrêmes. Si vous ne faites pas attention, vous suivrez un régime yo-yo en un rien de temps.

Si le régime Keto fonctionne pour vous, tant mieux, mais pensez-vous vraiment que vous pouvez le suivre toute votre vie ?

Je ne veux pas arrêter de manger des oranges juteuses, des pommes croquantes et des patates douces savoureuses. Il me semble absurde d'éviter ces aliments sains. Et qui n'aime pas manger de temps en temps de vrais cookies aux pépites de chocolat ? Pendant les vacances, je ne voudrais pas qu'une seconde portion de patates douces fasse rouler complètement mon alimentation. Quand je voyage, j'adore goûter à la cuisine locale… croissants à Paris et pizzas en Italie ! J'aime aussi manger de la nourriture indienne - qui regorge d'épices médicinales et de lait de coco sain, mais généralement trop riche en glucides pour être considéré comme Keto. Je ne peux pas imaginer la vie sans da l et dosas !

Ma philosophie quand il s'agit de manger est de créer des habitudes saines auxquelles je peux m'en tenir toute ma vie et que j'emporte partout avec moi. Je veux que mon alimentation soit durable jour après jour, ne me sentant pas coupable si je mange quelque chose qui est par ailleurs sain, mais pas sur « le plan ». Au lieu de me soucier du nombre de grammes de glucides ou de matières grasses que contient quelque chose, j'ai trouvé plus facile de choisir des aliments riches en nutriments, biologiques et non transformés. Pour moi, cela m'a aidé à me sentir incroyable. Je peux toujours apprécier pratiquement n'importe quel aliment, n'importe où, n'importe quand. Je m'assure simplement qu'il est fait d'ingrédients sains. Manger de cette façon est la façon dont j'ai perdu l'excès de poids quand j'étais plus jeune et comment je suis capable de maintenir mon poids sans effort maintenant pendant plus de 10 ans. Perdre du poids est une chose, être en bonne santé en est une autre. Je veux le meilleur des deux mondes.

Keto peut être utile pour les personnes atteintes de certaines conditions et peut aider à briser une dépendance aux aliments transformés et au sucre, mais je considère cela comme extrême pour la personne moyenne qui veut juste perdre quelques kilos. Je crois qu'il existe des moyens plus sains, plus sûrs, durables (et plus agréables) de perdre du poids sans le reprendre.

Avec aussi populaire que Keto est en ce moment, vous allez commencer à voir beaucoup de nouvelles collations, friandises, barres, boissons, etc. Keto transformés dans les magasins. Si vous décidez d'opter pour Keto, assurez-vous de le faire de la bonne manière avec des aliments entiers biologiques et restez à l'écart des produits transformés remplis d'alcools de sucre, d'arômes naturels, de viande et de produits laitiers conventionnels.

Si vous ne suivez pas le régime Keto, vous connaissez probablement quelqu'un qui le fait ! Veuillez partager cette publication afin qu'ils puissent décider si le régime Keto leur convient.


Question de Nutrition 6

R : Poser des questions sur les graisses saturées, c'est comme poser des questions sur la guerre en Irak : la réponse que vous obtenez dépend entièrement de la personne à qui vous posez la question.

Puisque vous me l'avez demandé, je vais vous donner mon opinion, mais soyez assuré que si vous demandez à une diététiste de Stepford Wife, vous obtiendrez une réponse entièrement différente. Bien sûr, si vous étiez du genre à écouter ces idiots, vous ne liriez probablement pas ma chronique.

Pendant des années et des années, le principal argument contre les graisses saturées est qu'elles augmentent le cholestérol, ce qui à son tour provoque des maladies cardiaques. Mais l'importance du cholestérol comme facteur de risque majeur de maladie cardiaque commence à être remise en question. Et le fait est que les graisses saturées augmentent parfois le cholestérol et parfois non, et finalement cela peut même ne pas avoir d'importance.

En 2008, l'American Society of Bariatric Physicians, en collaboration avec la Metabolism Society, a présenté une conférence complète de deux jours en Arizona intitulée : « Grosses saturées et maladies cardiaques : quelles sont les données ? J'ai assisté à cette conférence, à laquelle ont participé certains des chercheurs les plus intelligents enquêtant sur cette question, et je peux résumer la réponse à la question « Quelles sont les preuves ? » pour vous en deux mots : pas grand-chose.

À mon avis, le « sort » des graisses saturées dans le corps dépend entièrement de ce que l'on mange d'autre. Si vous suivez un régime riche en glucides, l'effet des graisses saturées peut en effet être délétère, mais si vous suivez un régime pauvre en glucides, c'est un tout autre jeu de balle.

"Si les glucides sont faibles, l'insuline est faible et les graisses saturées sont gérées plus efficacement", a déclaré Jeff Volek, PhD, RD et l'un des principaux chercheurs dans le domaine des comparaisons de régimes. « Lorsque les glucides sont faibles, vous brûlez ces graisses saturées comme carburant et vous en faites également moins.

Alors, mangez beaucoup moins de glucides et beaucoup moins de sucre, et peu importe la quantité de graisses saturées que vous mangez.

L'une des raisons pour lesquelles les graisses saturées ont été diabolisées, à mon avis, est qu'une grande partie de la recherche sur l'alimentation et les maladies a regroupé les graisses saturées avec les graisses trans. Les gras trans n'étaient même pas un problème de santé jusqu'à relativement récemment, et pendant des décennies, les chercheurs n'ont pas fait la distinction entre les deux lorsqu'ils ont mené des études sur les habitudes alimentaires.

Pourquoi est-ce important ? Parce que les graisses trans d'origine humaine sont vraiment le Spawn de Satan. They clearly raise the risk for heart disease and stroke, and, according to Harvard professors Walt Willett and Alberto Ascherio, are responsible for 30,000 premature deaths a year.

Another reason saturated fat has such a bad reputation is that much of the saturated fat people consume comes from really crummy sources. Fried foods are not a great way to get fat in your diet. Neither is processed deli meats nor hormone-treated beef. But the saturated fat from healthy animals – like grass-fed beef or lamb – or the saturated fat in organic butter or in egg yolks is a whole different story.

I’ve never seen one convincing piece of evidence that saturated fat from whole food sources like the ones I just mentioned has a single negative impact on heart disease, health, or mortality, especially when it’s part of a diet high in plant foods, antioxidants, fiber and the rest of the good stuff you can eat on a controlled carbohydrate eating plan!

So what’s the verdict? Though there may be certain cases where saturated fat could be a problem – i.e. those with the ApoE4 gene making them more susceptible to Alzheimer’s seem to benefit from avoiding too much saturated fat – for most people a healthy diet of moderate calories that’s low in sugar shouldn’t have any problem with saturated fat from whole food sources.

Of course that won’t stop the diet dictocrats from continuing to tell us how “a low-fat diet prevents heart disease,” but inconvenient facts have never stopped the American Dietetic Association!

Hey, Honey

Q: Some people claim honey is a health food. Is it really good for you or is it just more sugar?

A: Well, there’s two separate questions here:

I’ll take the second one first. From your body’s point of view, honey est sugar, plain and simple.

From the point of view of glycemic impact – how quickly a food makes your blood glucose climb up to the ceiling – it doesn’t much matter if you’re scarfing down turbinado sugar, “Sugar in the Raw,” evaporated cane juice, brown rice syrup, honey, or any of the seventy-gazillion variations on the theme, including, by the way, the latest craze in “healthy” imposters: agave nectar syrup, which has an even worse composition than high-fructose corn syrup!

So, if you’re trying to cut out sugar, honey counts. But the first question – Is it good for you? – is a little more complicated and depends on your definition of “honey.”

If by “honey” you mean the crap you buy in the supermarket that comes in a cute little plastic bottle that looks like a teddy bear, the answer is “not on your life!”

If by “honey” you mean raw, unfiltered, uncooked, unpasteurized organic honey, the answer is “maybe.”

While it’s true that both types of honey will raise your blood sugar about the same, that doesn’t mean they’re nutritionally identical. Raw, unprocessed honey – straight from the comb – has a number of nutrients and enzymes and is an actual whole food, albeit a sweet one. If you don’t have blood sugar issues, raw honey can be used judiciously as a sweetener.

Generally speaking, the harder the honey the better. The strength of the crystallization (hardness) determines the level of live-state nutrients and heat-sensitive enzymes. Some unprocessed honey is even sold with part of the honeycomb in the jar. Real honey also contains flavanones, flavones, and flavonols, known for their antioxidant activity.

Two companies producing unprocessed honey that I like are Really Raw Honey and Tropical Traditions.

But remember, processedhoney, like the squeezy bear kind, is just another highly refined food that’s had all the good stuff boiled out of it leaving nothing more than a sweet tasting golden liquid that’s essentially about as good for you as Frosted Flakes!

Fake “Health” Foods

Q: What’s a food that dedicated gym-goers eat that they shouldn’t eat? In other words, what’s a common “pretend” health food?

A: I thought this was a terrific question to put to my informal panel of experts, and not one of them hesitated to render an opinion, all of them good ones.

Gregg Avedon, one of the world’s most successful fitness models, singled out sports drinks like Gatorade or Powerade. “They’re designed for endurance athletes and pro-athletes who burn crazy calories and deplete muscle glycogen very quickly at a very high level, yet you’ve got the average fitness enthusiast training at a mid- to low-level range drinking these beverages without thinking twice.”

Celebrity nutritionist and exercise physiologist JJ Virgin, PhD, chose energy bars, which are often packed with chemicals and even sometimes trans-fats and high-fructose corn syrup.

Gina Lombardi, host of Discovery Channel’s Fit Nation and author of Deadline Fitness, singled out baked chips. “High in sodium, chemicals, and processed carbs!” she notes.

Top New York group fitness instructor, model, and personal trainer Angie Lee chose fruit juice. “Way too high in calories and sugar,” she observed, “and people have a harder time tracking liquid calories.”

But in my opinion, the Academy Award for health-food imposters goes to the smoothie offerings at Jamba Juice.

Most of them are high-carb, high-calorie, high-glycemic nightmares and will make your blood sugar race to the ceiling faster than a Border Collie on methamphetamine. Example: The banana berry smoothie with 112 grams of carbs and 480 calories.

Don’t be mislead by these fake “fitness” foods!

The Truth About Coffee

Q: Coffee: good or bad? The experts can’t seem to decide!

A: It’s not exactly that we can’t agree on the facts about coffee it’s that reasonable people can draw different conclusions about what the facts mean. It’s much like in every other area of life, from politics to economics, but don’t get me started.

So here are some interesting facts about coffee: Coffee is a big source of antioxidants. In fact, in one test of the antioxidant power of different beverages, coffee scored near the top of the heap, right up there with tea and grapefruit juice. (1)

A 2001 study in the Journal of Agriculture and Food Chemistry found that coffee has significantly more total antioxidant activity than cocoa, green tea, black tea, or herbal tea. And a study published in 2006 concluded that coffee “…may inhibit inflammation and therefore reduce the risk of cardiovascular disease and other inflammatory diseases in postmenopausal women.”

Two of the antioxidants responsible for coffee’s health benefits are cholorogenic acid and caffeic acid. Both are strong antioxidants, and coffee beans are one of the richest dietary sources of chlorogenic acid in the world.

More facts: Caffeine increases exercise tolerance in patients with heart failure. According to the Nurses Health Study, two or three cups a day may lower the incidence of Parkinson’s. It decreases gallstone formation in men, and it may protect against alcoholic liver disease. And let’s not forget the social benefits of coffee: Without coffee dates, what would all those online daters meeting for the first time do anyway?

So is coffee “good” for you? Let’s look at some more facts. Research has shown that even one or two cups of coffee may increase the risk of early miscarriage in normal pregnancy. Three or more cups can seriously increase the symptoms of PMS. And the amount of caffeine in just two or three cups a day can raise both systolic and diastolic blood pressure, at least for an hour or two.

So what’s the conclusion? Many of my friends in the natural health world seem to think caffeine is one of the big bad wolves of the modern diet, claiming – possibly with some validity – that it contributes to adrenal burnout, jitters, decreases the quality of sleep and can seriously raise blood pressure in susceptible people.

While obviously it’s better not to over-stimulate yourself with 19 venti Starbucks a day, I think on balance, coffee is a perfectly acceptable drink with more in the plus column than the minus column.

The slight increase in blood sugar from caffeinated coffee is a boon for athletes who could use that blood sugar to fuel their muscles. That’s one reason why a small amount of coffee before an event is considered a performance enhancer.

One thing though: Coffee is one of the most sprayed crops in the world. If you have the choice, choose organic. But as with most things, the poison is in the dose. If you’re practically mainlining Starbucks to stay awake, it’s probably not such a great thing. If you’re having a few cups a day and it’s not keeping you awake or making your hands shake, I think you’re fine.

Natural Appetite Control

Q: Are there any foods that can help control appetite when dieting?

A: There are two ways I know of to help control appetite naturally. One is to be extra careful about blood sugar fluctuations. The other is to eat high-volume, low-calorie foods.

The enemy of dieting is cravings, and nothing fuels cravings like the blood sugar roller coaster. You know what it feels like: You eat something high in carbs, your blood sugar goes up to the roof, insulin comes along and shuffles all that sugar out of the bloodstream ’till it’s lower than it was when you started, and now you’ll kill someone if you don’t get a bagel.

Interesting how you never get cravings when you eat steak and broccoli, isn’t it?

So choosing really low-glycemic foods is important. I’ve had breakfasts based around beans, and I can tell you I haven’t been hungry for hours. Anything low-glycemic – vegetables, eggs, beans, buffalo burgers – should do the trick.

And make sure there’s enough fat in your meal. It keeps you full longer, a sure-fire way to control your appetite (who wants to eat when you’re full?). Eating really low on the glycemic scale should go a long way towards helping control diet-busting cravings and turbo charged appetites.

High-volume foods are foods that fill up a lot of space for very little calories. These foods usually have a lot of water in them – honeydew melon, canteloupe melon, and, the dean of appetite busting foods – soup. For some reason not fully understood, the combination of the liquid and the food in the typical hearty soup is an appetite killer.

You can get the best of both worlds – low-glycemic and high-volume – by choosing soups made from stock and loaded with vegetables, meat, or beans. Other appetite-busting high-volume foods include pumpkin and guava, both of which are loaded with fiber and will fill you up like nobody’s business.

Finally, there’s no great science to back this up, but green tea sipped throughout the day may help as well. In addition to being thermogenic, there’s some anecdotal evidence that about five cups a day really helps with weight loss.

Grub for Bigger Muscles

Q: What’s your personal favorite high-protein recipe that would be good for a bodybuilder?

A: I asked my friend Gregg Avedon about this one. Gregg has been on the cover of Men’s Health more often than any other fitness model, plus he’s a much better cook than I am. He gave me one of his favorite go-to recipes from his terrific book, Muscle Chow.

Post-Workout Egg Salad Sandwich

  • 6 hard boiled eggs (2 whole and 4 whites) *
  • 1 heaping tablespoon Bookbinder’s Chipotle Mustard (or one similar)
  • 1 serving fish oil
  • Dash of ground black pepper
  • Dash of smoked paprika
  • 2 slices Ezekiel bread
  • 1 small box (1.5-ounce) seedless raisins (for post-workout only)
  1. In a large bowl, combine the eggs, egg whites, and mustard. Using a potato masher, mash into small pieces.
  2. Add the pepper and paprika. Stir until well mixed.
  3. Spoon the egg salad mixture onto one of the slices of Ezekiel, top with the other slice.
  4. Serve with raisins on the side to help boost glycogen-replenishing carbs post-workout.

* Now, in my opinion, you can beef up the protein (and the calories) a bit by using six whole eggs instead of two whole and four whites. Gregg calls this recipe truly “food for dudes” because it’s so damn easy to prepare, but it’s great for women as well.

And if you insist, here’s my own (much less creative) favorite high protein snack:


Ingredients you can trust Healthy fats, natural sweeteners and nothing else. At WholeMe we pride ourselves in using only a handful of ingredients – ingredients you can pronounce. Our products are grain-free, gluten-free, Non-GMO verified and free from many common allergens.

Healthy fats, sustained energy
While many other food companies shy away from fat – and opt for its carbohydrate rival, sugar – we celebrate it. The fat in our products comes from nuts, seeds and organic coconut oil – all of which are a clean source of nutrient-dense energy to fuel your active, on-the-go lifestyle.

Real sweeteners, full-bodied flavor
Our products are free of preservatives, artificial syrups and other nonsense, but are certainly NOT free of flavor. Sweetened with real foods like honey, maple syrup and vanilla, there’s no shame in that extra helping. Our sweeteners work to stabilize blood sugar, providing a longer and steadier source of energy. Just as they should.

Our Story


Frequently Asked Questions

How do I identify the highest quality dog foods?

High quality and healthy dog foods use wholesome, natural ingredients and are processed to preserve the nutritional content of those ingredients. When considering a new dog food, start by simply reading the first few ingredients listed on the package. These ingredients are a good indicator of overall product quality.

The most important ingredient for dogs is high quality animal protein, so make sure a specified animal protein is listed first on the package, i.e. chicken, turkey, or lamb. Specified meat meal, i.e. chicken or lamb meal, is also quality protein and may be the first or second ingredient.

You should also read the ‘Guaranteed Analysis’ label. All dog food brands are required to list this breakdown of protein, fat, moisture, and fiber content. Dry dog food should offer a minimum of 18% protein for adults and 22% for puppies.

Next, see what sources of fat are used. Look for specifically-named animal fats like chicken fat and salmon oil. Healthy fats and oils such as omega-3 and -6 fatty acids in particular promote a healthy, shiny dog coat. You may see a plant-based fat as well, but make sure it is not the only source of fat.

Lastly, review the dog food’s carbohydrates. Carbohydrates are essential for energy - they are the body’s main source of fuel - and digestion. Look for whole grains like rice, oats, barley, potatoes, sweet potatoes and peas. These are healthy carbohydrates high in fiber. Avoid grain fragments and flours (i.e. rice flour) which lose most of their nutritional value during processing. Ingredients like rice flour and corn gluten are common ingredients in low-quality dog food brands and are used as cheap, incomplete protein sources.

What is the best protein source in dog food?

Animal-based protein is the most important part of a dog’s diet. It is also the most expensive ingredient for dog food brands to source. The dog food you select should have one or two specifically-named meats at the top of the ingredient list (i.e. chicken, beef, turkey, duck).

In many cases, meat or fish meal (i.e. chicken meal lamb meal salmon meal) is used as the first or second source of protein. Meat meal is concentrated protein powder made by overcooking and essentially dehydrating (aka “rendering”) meat. Some forms of meat meal are good sources of protein. These include chicken meal, beef meal, lamb meal, duck meal, and venison meal. Steer clear of “by-product” meals and meals that do not specify which animal or fish it is made from. Examples are “animal meal”, “meat meal”, “animal by-product meal”, “fish meal”, and “meat and bone meal”. These types of meal are often made up of animal waste materials: heads, hooves, bones, etc.

Lower quality dog food makers will skimp on (or completely exclude) high quality animal protein sources and opt for subpar alternatives like “animal digest”, “animal by-products”, “animal fat”, unspecified meat meals, and even corn. Yep, you read that correctly… Many low quality dog food brands use corn and corn gluten meal to fulfill the required ‘protein’ content in their dog food.

Organic vs. Natural: What is the difference?

There’s a lot of confusion when it comes to organic vs. natural dog food. And rightly so! Many dog food brands market themselves as “all natural” or having “100% natural” ingredients. This “natural” dog food must be incredibly healthy, right? Not so fast…

Dog food can only be labeled “organic” if every ingredient meets strict standards enforced by the United States Department of Agriculture (USDA). “Natural”, on the other hand, is a vague term with no true definition enforced by the USDA. The phrases “natural”, “all natural”, and “100% natural ingredients” are widely used by dog food brands to suggest their food is unprocessed and made without artificial ingredients. This, however, is not always the case. What is more, “natural” does not apply to the way meat, eggs, and dairy are produced. In other words, “all natural” meat can come from cows or chickens that were given growth hormones, antibiotics, and forced to live in unsuitable, cramped quarters.

What does “organic” actually mean?

Organic meat, eggs, and dairy products come from animals that are not given antibiotics or growth hormones the animals eat organic feed and must spend time outdoors without enough space to live comfortably. Organic fruits and vegetables are grown without the use of pesticides, synthetic fertilizers, genetically modified organisms (GMOs), and ionized radiation.

Foods cannot be labeled “USDA Organic” unless (1) a government-approved certifier inspects the farm where the food is grown to ensure the farmer is meeting all required standards of the USDA, and (2) the contents of the food are at least 95% organic.

To confuse you further, some dog food brands market themselves with a "Made with Organic ***" label, i.e. “Made with Organic Corn”. This does not mean they are “USDA Organic” but rather contain organic forms of that one ingredient.

So are “natural” dog foods good or bad?

It depends. Some dog food brands that market themselves as “natural” are healthy options for your pet. Many of these dog foods are made with high quality ingredients and strictly avoid the use of preservatives, chemicals, and artificial ingredients. When we talk about "natural" dog foods here in this article, these are the products we are referring to. Unfortunately, there are many low quality dog food brands that market themselves as “natural” without adhering to any standards.

Because the term “natural” has no enforced definition, your best bet is to read the full ingredient list before purchasing any new dog food.

Should I just purchase organic dog food?

Not necessarily! While feeding your dog a 100% organic diet sounds ideal, it’s not always practical. Organic dog foods are often very expensive! Mike and I aim to feed Django an incredibly healthy diet, but we frankly can’t afford to follow the 100% organic route. Rather, we choose the highest quality and healthiest dog food brands we can find. We also frequently supplement Django’s dog food with high quality, human-grade sources of protein like organic egg, wild alaskan canned salmon, and fresh boiled chicken.

What about grain-free dog food? Is grain bad for dogs?

There is a lot of confusion around grain-free dog food. Is grain good for dogs? Bad? Does it cause heart disease? We’re here to set the record straight.

Grain-free dog food has grown in popularity over the past few years. Suddenly pet store shelves are overflowing with “grain-free chicken and egg” and “grain-free beef and lentil” dog food recipes.

Why the sudden surge in grain-free dog food? It started with humans…

These days, a gluten-free diet seems to be the most popular health trend in the United States. Dog food manufacturers saw that humans were increasingly choosing grain-free diets and figured dog owners would want a similar diet for their canine companions. This implies that humans believe (1) dogs are allergic to grains and/or (2) grain is bad for dogs. Neither of these are necessarily true.

Although dogs can have grain allergies, most do not. In fact, domesticated dogs have evolved over the centuries to properly digest grains and other starches like potatoes and rice. This means that the majority of dogs digest and receive nutritional benefits from grains. Assuming your dog does not have a grain allergy and you are already feeding him or her high quality food, there is no proven benefit to giving your dog grain-free food.

What about the recent headlines suggesting there is a link between grain-free dog food and heart disease?

There has recently been an increase in heart disease in dogs, and preliminary studies suggest diet may be a contributing factor. Specifically, it is thought that certain boutique dog food brands with exotic ingredients (i.e. kangaroo, fava bean, tapioca) do not provide proper nutritional levels and are ultimately leading to taurine deficiency in dogs. Taurine is an important amino acid, and a deficiency in taurine promotes heart disease.

What does this mean for you and how you select dog food?

First, refrain from buying dog food just because it looks fancy and claims to be "the best choice" for your pup. Unfortunately any dog food brand can make such unsubstantiated claims. The best approach is to understand what makes a healthy dog food and properly review the dog food's ingredients and nutritional label before pulling out your wallet. The FDA published a great resource on pet food labels.

Second, speak to your veterinarian. Your vet can analyze your dog’s diet and nutrition needs better than anyone. He or she will be able to confirm whether a grain-free diet is the best option for your dog. And if you have any questions about a particular dog food brand or recipe, take a screenshot of the nutritional label and show it to your vet before buying it.

Additional resources

Want to tell us your experience with one of these products? Have a dog food recommendation that we missed? Laissez un commentaire ci-dessous !